Mémoires d'outre-mer


 
Mémoires d'outre-mer
 
Au pays des oranges ma mémoire s'est figée.
 Des images, des visages rien ne peut m'échapper.
 Un village ,une église, une place ombragée,
 Un chemin, une allée, un terrain isolé.
 Tout se presse, se bouscule ,se compresse et jaillit.
 Des milliers de détails ,des paysages enfouis.
 Le sourire angevin d'une fillette de dix ans 
 et ma main dans sa main et nos rèves d'enfants.
 Une route bordée de petits grenadiers, 
 Terminant sa course dans un champ d'artichauts,
 Et le temps se fait lourd et de plus en plus chaud.
 Les terrasses de cafés de monde sont bondées,
 Les parfums de grillades et de sardines salées 
 embaument l'esplanade et tout le quartier.
 Algérie je me souviens mais le temps est passé.
 De ton charme, ta beauté  rien je ne reverrai.
 Malgrè le temps qui nous sépare,
 Rien ne s'efface de ma mémoire.
 Et tous ces mots qui résonnent dans ma tête
 Comme des notes de musique qu'un orchestre répète
 Cité Praly, Notre foyer, la Maisonnette
 Clinchant, Lillil et la Macta
 Mostaganem et la Mina
 Autant de maillons d'une chaine usée
 Qui claqua brutalement comme un coup de fouet.
 Cet été 62 sur le port d'Oran
 Une page s'est tournée définitivement.
 Pourtant un lien indestructible
Nous rattache à jamais à la terre natale
 Comme une encre bleue indélébile
 Elle est là, sublime et magistrale
 Elle alimente sans cesse nos rèves et nos pensées
 Et restera toujours dans nos coeurs 
 Notre Méditerranée     
                                                                         Dens


27/01/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres